EHPAD : porte close à l’Elysée pour l’intersyndicale

La délégation intersyndicale du secteur de l’aide aux personnes âgées n’a pas été reçue à l’Elysée le 21 février. Les représentants syndicaux FO et de neuf autres organisations syndicales avaient prévu de remettre 30 000 cartes pétition et 600 motions issues de 600 réunions organisées dans les établissements depuis le début du mois de janvier. L’objectif de cette opération était de faire remonter les revendications du personnel auprès du gouvernement et de construire le rapport de force pour obtenir la hausse des effectifs et des salaires. Les Ehpad sont particulièrement touchées par la dégradation des conditions de travail et d’accueil des résidents.

Les motions ont été rédigées en direction d’Emmanuel Macron, nous voulions des mesures immédiates pour répondre aux revendications urgentes, explique Luc Delrue, secrétaire fédéral à la fédération des Services publics et de santé FO (SPS-FO). Mais l’Elysée a refusé d’enregistrer les pétitions et de recevoir la délégation, prétextant que les journalistes présents ne devaient pas nous filmer en train de remettre les urnes. En plein grand débat, l’Elysée bloque des organisations syndicales qui représentent des centaines de milliers de salariés. Nous reviendrons.

Une intersyndicale devait se réunir dans l’après-midi pour décider des suites de l’opération.

Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

21 février 2019

Clarisse Josselin

www.force-ouvriere.fr