Fédération des Services publics et de santé, un 28ème congrès offensif et revendicatif !

Depuis lundi 14 janvier, et jusqu’à la fin de la semaine, les délégués FO de la plus importante fédération Force Ouvrière, la Fédération des personnels des Services Publics et des Services de Santé FO (SPS-FO) sont réunis en congrès à Rouen. La manifestation réunit plus de 2 000 personnes, dont 1 060 représentants mandatés par leurs syndicats.

Le XXVIIIe congrès de la Fédération des Services Publics et de Santé (SPS-FO) se tient dans un contexte particulier, au moment où une colère sociale sans précédent agite le pays. Au-delà du mouvement des gilets jaunes, il ne se passe pas une semaine sans qu’un conflit éclate dans un établissement de santé ou une collectivité territoriale, a rappelé Yves Kottelat, Secrétaire Général de la Fédération, dans son rapport d’activité devant le congrès.

Plusieurs des 65 intervenants sur le rapport d’activité ont rappelé que certaines revendications des gilets jaunes sont portées par FO depuis longtemps, comme l’augmentation des salaires ou la défense de services publics de qualité. Plusieurs délégués ont proposé à élargir aux établissements de santé et aux collectivités territoriales la mobilisation en cours dans les Ehpad.

Après les Ehpad, des AG dans les hôpitaux et les collectivités territoriales

Mille réunions et assemblées générales de personnels sont en cours en janvier dans le secteur de l’aide et l’hébergement des personnes âgées dépendantes. Objectif : faire remonter les revendications auprès du gouvernement et construire le rapport de force pour obtenir la hausse des effectifs et des salaires. La perspective de la grève est posée, en cas d’absence de réponse de la part du gouvernement.

Les travaux des délégués de la fédération se poursuivent jusqu’à vendredi, jour où les orientations fédérales pour les trois prochaines années seront discutées et mises au vote du congrès.

Mercredi 16 janvier, Yves Veyrier, secrétaire général de la confédération a indiqué devant le congrès que le grand débat organisé par le gouvernement ne mettra pas l’action du syndicat entre parenthèses. Nous restons un syndicat libre et indépendant, a-t-il ajouté, applaudi des congressistes.

Grève des fonctionnaires FO début février

L’affirmation du secrétaire général de FO s’est notamment traduite dans une annonce faite dans la matinée par Christian Grolier, secrétaire général de l’UIAFP (interfédérale FO de la fonction publique) et de la FGF-FO (fédération générale des fonctionnaires FO). Celui-ci a fait connaître au congrès, la décision de FO de lancer une mobilisation de l’ensemble des fonctionnaires pendant la première semaine de février. Un préavis de grève d’une semaine sera déposé à partir du dimanche 3 février. La semaine de grève se clôturera par une manifestation nationale à Paris.

Pour accompagner la semaine de mobilisation, les fédérations de fonctionnaires FO organisent un périple à pied, du Havre — ancien fief municipal du Premier ministre — jusqu’à Paris, pour sensibiliser gouvernement, élus et directeurs d’administration à la défense de services publics, dans les zones qui souffrent de désertification. Des haltes, notamment à Bernay, où la maternité est toujours menacée de fermeture, ponctueront le parcours.

La proposition a reçu les vivats des congressistes. Elle sera sans nul étudiée avec attention par la commission de résolution générale du congrès, qui se réunit demain, jeudi 16 janvier.

Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Françoise Lambert

www.force-ouvriere.fr