Les inégalités de revenus se creusent

80% des Français le ressentent ! Les inégalités ont plutôt augmenté et elles vont encore augmenter. C’est l’avis de huit Français sur dix, selon le baromètre d’opinion annuel de la Dress, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques dévoilé le 17 avril dernier. Bref, elles sont en marche et de manière inexorable.

Preuve s’il en est encore besoin d’un réel problème de pouvoir d’achat, les inégalités de revenu arrivent en tête de celles considérées comme les moins acceptables et ce pour la première fois depuis 2000. Elles devancent même celles concernant les soins. C’est dire si le problème est devenu vital et combien les Français sont en mode survie. Ils se font même sérieusement de la bile puisqu’ils estiment que le revenu des personnes influe sur la qualité des soins pour six Français sur dix (+5 points par rapport à 2017) et sur l’accès aux soins pour trois Français sur dix (+10 points).

Mieux vaut être…

Si le sentiment de pauvreté était demeuré stable depuis 2015, ce n’est plus le cas : la part des personnes qui se sentent pauvres a augmenté de 5 points entre 2017 et 2018. Selon ce même baromètre, la météo sociale penche vers la dépression, sinon l’avis de tempête. Ainsi en moyenne, 48 % des Français se sont dit pessimistes pour leur propre avenir fin 2018 contre 41 % fin 2017. De quoi générer une forte houle. Dans le détail et sans surprise, le niveau de pessimisme a particulièrement augmenté parmi les ouvriers (+13 points) et les retraités (+12 points), soit dix points de plus qu’en 2017, tandis qu’il n’a guère varié chez les cadres supérieurs et professions libérales.

4 mai 2019

Michel Pourcelot

www.force-ouvriere.fr