Les mères gagnent 23% de moins que les pères !

Le poids des enfants pèse sur la rémunération des femmes au travail. Si les femmes salariées du secteur privé gagnent en moyenne 18% de moins que les hommes, d’après une étude de l’Insee qui a porté sur le salaire net horaire entre 1995 et 2015, ce n’est cependant qu’une moyenne. En effet selon cette même étude, publiée le 19 février 2019, l’écart est de 7% entre salariés sans enfant, mais de 23% entre pères et mères. Et le temps n’arrange rien : les mères gagnent 11% de moins que les pères à 25 ans et 25% de moins à 45 ans. L’institut note même une baisse de salaire des mères, d’environ 2% à 3%, après la naissance d’un enfant. Par contre, l’écart de salaire des femmes sans enfant reste aux alentours de 7% tout au long de leur carrière.

Des écarts peu féconds

De son côté, la fécondité pour suit sa baisse et cela pour tous les âges avant 35 ans. Ainsi selon des chiffres de l’Insee dévoilés le 13 décembre 2018, les femmes ont eu moins d’enfants en 2016 qu’en 2013, quel que soit leur niveau de vie. Cependant, la baisse apparaît plus précoce pour les femmes de milieux modestes et très modestes (premier et deuxième quartiles) : elles ont eu moins d’enfants en 2015 qu’en 2013, alors que les femmes plus aisées (troisième et quatrième quartiles) sont aussi fécondes ces deux années.

3 mars 2019

Michel Pourcelot

www.force-ouvriere.fr