Préfectures : 1 300 emplois disparus par dématérialisation au service des titres

La dématérialisation intégrale des procédures de délivrance des titres (cartes nationales d’identité, passeports, permis de conduire et certificats d’immatriculation des véhicules, dits « cartes grises ») a entraîné la suppression de 1 300 emplois à temps plein (ETP) dans les services des préfectures suite à l’application du « plan préfectures nouvelle génération » (PPNG), mis en œuvre pour l’essentiel en 2017 et 2018.

La qualité du dématérialisé

Quelque 4 000 agents étaient affectés à la délivrance de ces titres. L’accueil au guichet et le traitement des dossiers ont été remplacés par des procédures numériques. Le rapport 2020 de la Cour des Comptes, publié fin février, se félicite de cette restructuration (gains de productivité…) mais s’inquiète des conséquences. Il recommande même, à l’avenir, de mettre au centre des réformes à venir la qualité du service rendu aux usagers, non sans apprécier l’utilisation « volontariste »de la dématérialisation en tant qu’outil d’économies budgétaires.

15 mars 2020

Michel Pourcelot

www.force-ouvriere.fr