Réforme des retraites :

Une bataille engagée depuis 18 mois !

Avril 2018 – mai 2019 : Jean-Paul Delevoye, nommé en septembre 2017 Haut-commissaire à la réforme des retraites, ouvre la concertation avec les interlocuteurs sociaux, dans le cadre de réunions bilatérales. La disparition des quarante-deux régimes existants au profit d’un système universel par points est une promesse de campagne du candidat Macron. En parallèle une consultation citoyenne est lancée via une plate-forme en ligne et des ateliers participatifs.

Octobre 2018 : Alors que le candidat Macron a promis de ne pas toucher à la règle des 62 ans, l’idée d’un âge pivot fuite dans les médias. Lors d’une réunion en multilatérale le 10, l’exécutif confirme le maintien de l’âge légal à 62 ans.

Janvier 2019 : Un document de travail remis aux syndicats propose deux scénarios dont un concevant un système de surcote en fonction d’un âge de référence qui n’est pas précisé.

Mars 2019 : Le 17, la ministre des Solidarités se dit favorable à un allongement de la durée du travail avant de faire volte-face le 19. Le 20 mars, le Premier ministre évoque la possibilité de travailler plus longtemps pour financer la dépendance. Face à ces annonces contradictoires, le CCN de FO, réuni fin mars, refuse de servir de caution à une remise en cause des droits à la retraite. Sans réponse à un courrier demandant au Premier ministre de publier son projet de réforme, FO quitte la concertation le 16 avril.

24 avril 2019 : Jean-Paul Delevoye affirme que l’âge légal reste fixé à 62 ans mais que le gouvernement incitera les Français à partir à 63 ou 64 ans. Le lendemain, Emmanuel Macron annonce en conférence de presse qu’on doit travailler plus longtemps.

18 juillet 2019 : Jean-Paul Delevoye rend son rapport dans lequel il présente les orientations de la réforme. Il y évoque un âge du taux plein à 64 ans.

26 août 2019 : À la surprise générale, Emmanuel Macron annonce sur France 2 qu’il préfère un accord sur la durée de cotisation plutôt que sur l’âge de départ à la retraite.

Début septembre 2019 : Jean-Paul Delevoye entre au gouvernement. Les interlocuteurs sociaux sont reçus en réunion bilatérale à Matignon.

12 septembre 2019 : Dans un discours devant le Conseil économique, social et environnemental (CESE), le Premier ministre précise le calendrier et la méthode choisie pour poursuivre la mise en place de la réforme des retraites. Une nouvelle phase de concertation avec les interlocuteurs sociaux est prévue de mi-septembre à début décembre. Elle porte sur quatre thèmes dont les conditions d’ouverture des droits (notamment les questions d’âge de départ et de durée de cotisation) et le pilotage financier du système. De nouvelles consultations citoyennes sont également prévues de fin septembre à fin décembre via une plate-forme numérique et des réunions publiques.

Le gouvernement espère un vote du projet de loi par le Parlement d’ici à l’été prochain. Le nouveau système, qui commencerait à entrer en vigueur en 2025, s’appliquerait entièrement en 2040.

21 septembre 2019 : FO appelle à un rassemblement national à Paris pour défendre les régimes de retraite.

PHOTO © F. Blanc

18 septembre 2019

Clarisse Josselin

www.force-ouvriere.fr