Territoires

Dépendance : Pour FO, la prise en charge doit relever de la branche maladie

Deux projets de loi sur la dette sociale sont actuellement en cours de discussion à l’Assemblée nationale. Dans ce cadre, il est aussi question de créer une cinquième branche de la Sécurité sociale pour la prise en charge de la perte d’autonomie. La confédération FO qui refuse que le coût de la crise sanitaire soit endossé par la Sécu et donc largement supporté par les actifs et retraités, s’oppose à la création d’une cinquième branche. En revanche, elle revendique toujours la création d’un cinquième risque au sein de l’assurance-maladie.

Déconfinement scolaire :

Un protocole sanitaire qui ne supprime pas les menaces. Après 1,4 million d’élèves de maternelle et d’élémentaire la semaine dernière, c’est maintenant au tour de quelque 150 000 collégiens de 6e et 5e de retourner en classe. Le dépistage généralisé auprès des élèves et des adultes, que la Fédération FO de l’Enseignement avait demandé en préalable à cette reprise, n’a pas été organisé.

Spécial Impôt FO 2020

RAPPEL : pour vous aider à déclarer vos revenus, Force Ouvrière a publié son traditionnel Spécial impôts. Dans de la situation particulière de ce confinement, nous avons fait le choix de le mettre en libre accès pour tous, sur le site de notre organisation...

Retour à l’école à partir du 11 mai ? Interrogations, inquiétudes, colère

L'annonce de la réouverture progressive des écoles, lycées et collèges à partir du 11 mai n’en finit pas de provoquer des remous. Parmi les parents, les personnels, mais aussi les médecins et les maires, les réactions vont de l’inquiétude au refus d’obtempérer tant que les conditions d’une protection sanitaire maximale n’auront pas été réunies. Pour la fédération FO de l’Enseignement, cela exige notamment un dépistage généralisé des élèves et des personnels, comme le CHSCT ministériel du 3 avril dernier l’a d’ailleurs confirmé.

Éducation nationale : FO veut un dépistage généralisé avant toute reprise

Alors que le président de la République a annoncé la réouverture progressive des crèches, des écoles, des collèges et des lycées à partir du 11 mai prochain, la FNEC FP FO (enseignement, culture et formation professionnelle), revendique un dépistage généralisé des élèves et des personnels en préalable à toute reprise. Une position votée par la majorité des membres du CHSCT ministériel réuni le 3 avril dernier.

Les services publics sur le pied de guerre

Les soignants sont en première ligne mais bien d’autres sont à leur poste pour maintenir la plus grande continuité possible des missions publiques. C’est une « guerre qui mobilise tous les agents de nos services publics » avait déclaré le ministre de l’Intérieur lors de la présentation des mesures prises pour endiguer la propagation du Covid-19, le 17 mars. Les agents sont effectivement sur le terrain et chaque jour prennent des risques.

Protéger les salariés au service des personnes âgées, handicapées, assistantes maternelles …

Ce matin, lors de la réunion en audio conférence avec le président de la République, le Secrétaire général de FO a fait part de la très forte préoccupation concernant à la fois les personnels de santé et les salariés des services à domicile, qui sont mobilisés, auprès des personnes âgées, handicapées, et des assistantes maternelles et enseignants pour la garde des enfants d’autres salariés eux-mêmes mobilisés.

Préfectures : 1 300 emplois disparus par dématérialisation au service des titres

La dématérialisation intégrale des procédures de délivrance des titres (cartes nationales d’identité, passeports, permis de conduire et certificats d’immatriculation des véhicules, dits « cartes grises ») a entraîné la suppression de 1 300 emplois à temps plein (ETP) dans les services des préfectures suite à l’application du « plan préfectures nouvelle génération » (PPNG), mis en œuvre pour l’essentiel en 2017 et 2018.

Le virus n'arrêtera pas les revendications !

Parmi les annonces du président de la République ce soir, la plus spectaculaire concerne la fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées, universités à partir de lundi pour « ralentir la propagation » du coronavirus.