Afoc

PRÉSENTATION DE L'AFOC (cliquer ICI pour intégralité de la présentation)

L'Association Force Ouvrière Consommateurs réunit des femmes et des hommes qui agissent ensemble, en toute indépendance, pour la défense des consommateurs et des locataires. C’est aussi une équipe de juristes qui apportent leurs compétences. Parmi ses missions : informer, conseiller, représenter les consommateurs, défendre les loca

Démarchage téléphonique : encore un effort ! (intégralité du communiqué ICI)

Suite à la pétition commune lancée par l'ADEIC, l'AFOC, l'ALLDC, la CSF, le CNAFAL, la CLCV, Familles rurales, l'UFC-Que Choisir et l'UNAF courant janvier : « Dites non au démarchage téléphonique ! », l'AFOC prend acte de la volonté des pouvoirs publics d'avancer sur ce dossier

Pesticides : attention danger (intégralité de l'article ICI)

Afin de mieux connaître les pratiques et les usages des pesticides des Français à leur domicile, dans les habitations, les jardins ou encore pour traiter les animaux domestiques, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a mis en place une étude dite « Pesti’home ». Cette étude dresse un aperçu complet des produits pesticides utilisés à domicile, les conditions d’utilisation ainsi que les profils des utilisateurs.

La conservation par la CAF de l’allocation logement en cas de non-décence du logement (intégralité de l'article ICI)

La mesure de conservation de l’allocation de logement permet à la CAF (caisse d’allocations familiales) ou à la MSA (mutuelle sociale agricole) de conserver l’aide au logement pendant un délai maximal de 18 mois, dès lors qu’un constat établit que le logement ne satisfait pas aux caractéristiques de la non-décence. En effet, en matière d’allocation de logement, l’aide n’est due qu’aux locataires d’un logement décent (Code de la sécurité sociale : articles D 542-14 et D 755-19)

Retard de livraison : la procédure à suivre (intégralité de l'article ICI)

Vous l’attendez avec impatience ce pull acheté sur internet, ce nouveau bureau que vous avez commandé en magasin… Les jours passent… et toujours rien ! Tout d’abord, vérifiez qu’une date a bien été mentionnée sur le bon de commande. Si rien n’est précisé, le vendeur doit vous livrer dans un délai maximal de 30 jours à compter du jour de votre commande

Tarification progressive de l’énergie : une fausse bonne idée ? (intégralité de l'article ICI)

L'opportunité de mettre en place une tarification progressive de l’électricité (et du gaz) est une question récurrente qui n’a pas de réponse unique. Quant à son principe, elle consiste à faire augmenter le prix du kilowattheure avec la consommation d’électricité (et/ou de gaz naturel) d’un ménage. La consommation d’énergie pour un logement étant le plus souvent corrélée au niveau de revenus, ce sont les ménages les plus solvables qui financent les prix les plus bas des premiers kWh d’énergie consommés, au profit des plus modestes

Dites non au démarchage téléphonique (intégralité du communiqué et pétition à télécharger ICI)

INTERDISONS LE FLÉAU ! Les associations de consommateurs lancent une pétition Alors que l'Assemblée nationale va prochainement discuter, en deuxième lecture, d'une proposition de loi sur le démarchage téléphonique, l'ADEIC, l'AFOC, l'ALLDC, la CSF, le CNAFAL, la CLCV, Familles rurales, l'UFC-Que Choisir et l'UNAF, tirant les conséquences de l'exaspération des consommateurs et des litiges issus des appels commerciaux non désirés, s'unissent et lancent une pétition « démarchage téléphonique : interdisons le fléau »

Chèque énergie et location : quelques règles à connaître (intégralité du communiqué ICI)

Créé par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, et généralisé depuis le 1er janvier 2018 en remplacement des tarifs sociaux de l’énergie, le chèque énergie a vocation, dans les textes, à apporter une réponse solidaire et équitable pour lutter contre la précarité énergétique

Création d'un fichier des locataires insolvables : une stigmatisation inutile ; des garanties floues (intégralité de l'article ICI)

Plusieurs acteurs de l'immobilier, sous couvert de la FNAIM, travaillent à la création d'une base de données qui fichera les locataires les plus insolvables. Ce fichier doit permettre aux professionnels d'exclure les candidats à la location les plus à risques

Et si 2020 était l'année du bio ? (intégralité de l'article ICI)

Considéré pendant longtemps comme une pratique marginale, le recours aux produits bio connaît une forte poussée chez les français qui sont 75 % à en consommer une fois par mois. Pourtant, il ne représente que 5 % des achats alimentaires nous rappelle un article paru dans le journal « Les Echos » le 2 janvier. Si les avantages du bio sont maintenant connus et peu remis en cause, ils ne suffisent pas à faire disparaître les faiblesses voire les idées reçues dont souffre le fameux label :

Soldes d'hiver, attention aux pièges (intégralité du communiqué ICI)

Les soldes d'hiver, dont la durée a été réduite par le gouvernement à 4 semaines contre 6 auparavant, débutent ce mercredi 8 janvier et dureront jusqu'au 4 février inclus, dans la majorité des départements métropolitains

Qui dit soldes, dit bonnes affaires... Vraiment ?

Sécurité des données : attention au piratage (intégralité de l'article ICI)

Rançongiciels, vols de mots de passe, faux sites Internet, phishing… Il existe moult moyens pour les pirates de s’emparer de vos données. Se protéger est donc nécessaire

Le phishing ou hameçonnage consiste à faire croire à la victime qu’elle communique avec un tiers de confiance dans le but de lui soutirer des informations (numéro de carte bancaire, mot de passe…)

Téléphonie fixe : Orange en dérangement (intégralité de l'article ICI)

Le service universel de téléphonie fixe est essentiel pour les utilisateurs qui ne bénéficient pas encore des réseaux de nouvelle génération. Orange a été désigné, par arrêté du 27 novembre 2017 (Journal officiel du 3 décembre 2017), comme opérateur chargé d’assurer le service universel de téléphonie fixe sur la période 2018-2020.

Mais cette obligation est mal respectée, notamment en raison du mauvais état technique du réseau

Action Logement : FO condamne la nouvelle ponction de l’État (intégralité du communiqué ICI)

Pour boucler son budget 2020, l’exécutif prévoit une nouvelle fois de piocher – à hauteur de 500 millions d’euros – dans les caisses d’Action Logement, organisme paritaire qui gère le 1 % logement. La somme servirait à abonder le Fonds national d’aide au logement. FO condamne fermement cette ponction. Il n’est pas acceptable que le gouvernement vienne déséquilibrer les moyens financiers nécessaires pour respecter les engagements pris, dénonce Nathalie Homand, secrétaire confédérale FO chargée du logement