Afoc

PRÉSENTATION DE L'AFOC (cliquer ICI pour intégralité de la présentation)

L'Association Force Ouvrière Consommateurs réunit des femmes et des hommes qui agissent ensemble, en toute indépendance, pour la défense des consommateurs et des locataires. C’est aussi une équipe de juristes qui apportent leurs compétences. Parmi ses missions : informer, conseiller, représenter les consommateurs, défendre les loca

Les cahiers de l'AFOC de NOVEMBRE-DÉCEMBRE

Disponibles en rubrique "Outils syndicaux" de l'espace SYNDICATS...

Logement social : Quand le gouvernement met en difficulté les locataires et les bailleurs (cliquer ICI pour intégralité de l'article)

De la baisse des aides personnelles au logement au contrôle de la situation familiale des locataires, en passant par la vente au privé d’une partie du patrimoine immobilier, le gouvernement a lancé une offensive sur le logement social.

Des élections dans les conseils d’administration des bailleurs sociaux doivent se tenir du 15 novembre au 15 décembre 2018.

La trêve hivernale : rappel de vos droits et devoirs (cliquer ICI pour intégralité de l'info)

Pendant la trêve hivernale (1er novembre au 31 mars), la loi prévoit qu’un locataire ne peut pas se faire expulser de son logement même si une mesure d’expulsion a été prononcée à son encontre par la justice. Cette règle du droit du logement est néanmoins soumise à certaines conditions d’application.

Entre le 15 novembre et le 15 décembre 2018 : votez et faites voter pour les listes AFOC (cliquer ICI pour intégralité de l'article)

L’Association Force Ouvrière des Consommateurs (AFOC) a déposé ses listes dans le cadre des élections HLM. Son objectif : obtenir un maximum de représentants des locataires au sein des conseils d’administration ou de surveillance des organismes HLM

Pour une meilleure protection du locataire (cliquer ICI pour intégralité du communiqué)

Jusqu’à la loi Boutin (ou loi Molle) en 2009, les locataires de HLM bénéficiaient du droit au maintien dans les lieux. Depuis cette loi, leur protection a sensiblement reculé et la loi de janvier 2017 relative à l’égalité et la citoyenneté a significativement remis en cause ces dispositifs.

Les revendications de l’AFOC (cliquer ICI pour intégralité de l'article)

L’AFOC appelle ses militants à se mobiliser et à faire aboutir les revendications pour la préservation des droits des locataires, la sauvegarde du logement HLM et la mixité sociale.

Défense du logement social (cliquer ICI pour intégralité de l'article)

Pour l’AFOC, le logement social n’est pas un bien comme les autres. C’est un bien de première nécessité, comme l’eau, l’énergie et la nourriture. Une nécessité qui fonde l’existence de la mission d’intérêt général du logement social, de la contribution de l’argent public à sa production et des principes spécifiques qui régissent depuis l’origine, les relations entre locataires et bailleurs dont le droit au maintien dans les lieux est une des illustrations.

Locataires HLM, élisez les élus qui sauront vous défendre (cliquer ICI pour intégralité du communiqué)

L’AFOC est une association loi 1901 créée en 1974 et reconnue représentative au niveau national. Elle réunit des militants qui agissent en toute indépendance et au quotidien pour défendre le droit des locataires du secteur public (Offices Publics de l’Habitat) et du secteur privé non lucratif du logement HLM (les Entreprises Sociales de l’Habitat et les Sociétés d’Economie Mixte)

du 15 novembre au 15 décembre : votez pour les listes AFOC (cliquer ICI pour intégralité du communiqué)

Les prochaines élections des représentants de locataires au Conseil d’Administration ou de surveillance des organismes Hlm se dérouleront du 15 novembre au 15 décembre 2018.

Comment vérifier ses charges locatives ? (cliquer ICI pour intégralité du communiqué)

Les charges locatives, appelées également « charges récupérables », sont des sommes prises en charges initialement par le propriétaire, mais dont il peut se faire rembourser par le locataire

Les charges locatives sont réglementairement définies. Ces dépenses récupérables sur le locataire concernent notamment :

Loi alimentation : une occasion ratée pour les agriculteurs et éleveurs, des hausses de prix pour les consommateurs (cliquer ICI pour intégralité de l'article)

La loi Alimentation qui vient d’être votée ne satisfait personne. Construite sur un modèle qui ne régule qu’à la marge les relations producteurs/distributeurs pour une meilleure répartition de la valeur ajoutée telle que ses motifs l’exposent, elle a pour effet de mettre la distribution en situation de répercuter les prix rognés en direction des consommateurs.

Un peu de technique : les enjeux des « blockchains » (cliquer ICI pour intégralité du communiqué)

La « blockchain », ou chaine de bloc, se définie comme une technologie de stockage et de transmission de l’information, sans que cette dernière ne puisse être modifiée ultérieurement.

Les données ainsi collectées sont inscrites sur une sorte de registre qui est partagé entre tous les membres du réseau. Sur ce point on peut, par analogie, comparer le système de la blockchain à l’internet qui permet de transférer des données d’un point A à un point B.

Internet haut débit et très haut débit : de quoi parle-t-on ? avec l’AFOC (cliquer ICI pour intégralité de l'article)

Les appellations « haut débit » et « très haut débit » recouvrent des réalités différentes. « Haut débit » et « très haut débit » n’ont pas réellement de définition technique. Ces notions de « haut » et de « très haut » étant non chiffrées, il s’agit avant tout d’appellations commerciales.

Achat en un clic, quelle portée juridique ? (cliquer ICI pour intégralité du communiqué)

De plus en plus de sites marchands, et le premier d’entre eux (Amazon pour ne pas le citer) mettent en place une procédure d’achat en un « clic ».

Achats en ligne, le vendeur n’est pas toujours celui que l’on croit (cliquer ICI pour intégralité du communiqué)

Autrefois réservées à un petit nombre de site marchand, les places de marché (plus connues sur la toile sous le nom de Market Place) occupent une place croissante sur internet.

Moins de contrôles, plus d’arnaques ? (cliquer ICI pour intégralité de l'article)

C'est l’équation sans inconnue facile à exposer à l’aune des suppressions d’emplois projetées à la Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) selon le projet de loi de Finances 2019, sous couvert d’une redéfinition des missions de l’État.

Pages