Afoc

Pour un vrai « coup de pouce » aux réalisations d’économies d’énergie (cliquer ICI pour intégralité de l'article)

L'AFOC, conjointement avec plusieurs associations et fournisseurs d’énergie, a écrit au ministre de l’Energie, François de Rugy pour limiter l’impact du coût des certificats d’économie d’énergie (CEE) sur les ménages.

Histovec, un site web pour connaître l'historique d'un véhicule d'occasion avant de l'acheter (cliquer ICI pour intégralité du communiqué)

Ce service gratuit et officiel permet en effet à la fois aux vendeurs et aux futurs acheteurs de partager un certain nombre d'informations sur le véhicule : date de première mise en circulation, changements successifs de propriétaires, sinistres éventuels, situation administrative du véhicule (gage, opposition, vol), caractéristiques techniques du véhicule (marque, couleur, cylindrée, CV, niveau sonore, critère de pollution...).

Attention aux arnaques bancaires (cliquer ICI pour intégralité de l'article)

Les annonces de réductions de prix pour un prochain achat proposés par de nombreux sites marchands au moment du paiement d'une commande en ligne est un important sujet de préoccupation pour l'AFOC qui nécessite une réponse adéquate des pouvoirs publics à la fois préventive et répressive.

Doutes sur la sécurité sanitaire des couches pour bébé (cliquer ICI pour intégralité de l'article)

L'ANSES (agence de sécurité sanitaire) a publié en janvier dernier une évaluation de risques liés aux substances chimiques présentes dans les couches jetables pour bébé et a mis en évidence des dépassements de seuils sanitaires pour plusieurs substances chimiques qui peuvent notamment migrer dans l'urine et entrer en contact prolongé avec la peau des bébés.

Le développement du « reconditionnement », un marché flou à éclaircir (cliquer ICI pour intégralité du communiqué)

La pratique du reconditionnement - qui consiste à revendre des appareils qui ont fait l’objet de retour de la part des consommateurs, agissant soit en vertu du droit de retour suite à un achat à distance ou suite à l’exercice du droit à garantie – se développe de plus en plus ces dernières années. Ce développement et les plaintes ou réclamations qui peuvent en résulter justifierait un éclaircissement bienvenu car, juridiquement, il n’existe pas en effet de définition du terme « reconditionné ».

Droit à l’eau : la réduction du débit de l’eau en cas d’impayés n’est pas autorisée (cliquer ICI pour intégralité du communiqué)

Le droit français reconnaît le droit à l’eau à travers l’article L. 210-1 du code de l’environnement : L’eau fait partie du patrimoine commun de la nation. Sa protection, sa mise en valeur et le développement de la ressource utilisable, dans le respect des équilibres naturels, sont d’intérêt général.

Pages