Les délégués de FO-Services Publics-Santé discutent de la situation en France au Congrès (cliquer ICI pour intégralité du communiqué)

Près de 2000 participants ont discuté de la situation sociale en France. Les «gilets jaunes» sont un phénomène qui pousse beaucoup des revendications des syndicats. Ils cherchent des augmentations de salaire, veulent mettre fin à la précarité de l'emploi vécue par de nombreux travailleurs, demandent au gouvernement de lutter contre l'évasion fiscale des entreprises et des riches et soulignent la nécessité de reconstruire les services publics dans les zones rurales et urbaines. Le président français Macron a réagi en appelant à un grand débat avec les Français. Les délégués n'étaient pas convaincus qu'il y aurait un changement de cap. Ils ont pris pour exemple son soutien continu, à la veille de l'annonce du Grand débat, à la fermeture d'une maternité performante laissant une grande zone sans accès à de tels services. Un autre exemple concerne le sous-financement persistant des soins aux personnes âgées en France ( EHPAD ) et le syndicat envisage de prendre des mesures supplémentaires. La colère était vive face au refus du gouvernement d'améliorer la rémunération des employés de la fonction publique en dépit des manifestations de grande ampleur qui ont eu lieu en octobre 2017 et en mai 2018 . Le syndicat soutient toute action future et est à nouveau en grève. Le Congrès a adopté les directives pour le futur travail.

Le secrétaire général de la FSESP a participé au congrès. Il a souligné l'importance de travailler ensemble en tant que syndicats en ces temps de nationalisme pour faire avancer notre programme. Les élections au Parlement européen sont un moment crucial pour montrer clairement que nous soutenons une Union européenne différente, qui met les intérêts des travailleurs et des citoyens avant ceux des entreprises. L'austérité doit cesser. Nous avons besoin de plus d'Europe et de plus de coopération pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés. Il a rendu hommage au secrétaire général du syndicat, Yves Kottelat, et à André Falba. Les deux vont prendre leur retraite. André est vice-président du comité permanent des collectivités locales et régionales. Il a joué un rôle clé dans l'organisation du congrès de la FSESP à Toulouse (2014). Il les a remerciés, ainsi que de nombreux autres délégués et activistes, de leur soutien en choisissant parmi les délégués de la multinationale française ORPEA. Les délégués d'ORPEA ainsi que ceux des autres syndicats français ont manifesté leur soutien dans le cadre d'une action européenne en faveur des syndicalistes allemands licenciés à Celenus, une filiale d'ORPEA. À l'issue de l'intervention, les délégués ont exprimé leur solidarité avec les travailleurs hongrois luttant contre les lois sur l'esclavage.

Le Congrès des FO s'est tenu à Rouen du 14 au 17 janvier 2019. Parmi les autres intervenants figuraient notamment Yves Veyrier, secrétaire général de la Confédération, récemment élu, et Christian Grolier, secrétaire général de FGF-FO.

Le syndicat soutient toute action future et est à nouveau en grève .

17 janvier 2019

FSESP

Date: 
Lundi, 21 Janvier, 2019

Rubrique: