L'ISP alarme l'OMS sur le besoin urgent des EPI (intégralité de l'article ICI)

Le monde applaudit l'engagement et le courage des travailleurs/euses de la santé durant la pandémie de Covid-19 et les incroyables manifestations de solidarité de la population. Mais ce n'est pas suffisant. L'ISP a demandé à l'OMS de veiller à ce qu'ils/elles disposent d'équipements de protection individuelle (EPI) pour se prémunir contre la transmission du virus.

Dans une lettre adressée au Dr Tedros Ghebreyesus, Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Rosa Pavanelli, Secrétaire générale de l'ISP, lui demande de remédier à la grave pénurie d'équipements de protection individuelle (EPI) pour le personnel qui passe de longues heures en contact direct avec des patients infectés.

Conjuguée à la pénurie de ventilateurs et de fournitures médicales - y compris de désinfectants - cette question constitue un obstacle majeur à la réponse urgente au virus.

Nous ne voulons pas que les travailleurs/euses de la santé soient des héros morts. Nous avons besoin que le plus grand nombre possible restent en vie et en bonne santé pour continuer à faire du bon travail.

Rosa Pavanelli poursuit : "Nous avons été en contact quotidien avec les membres de nos affiliés dans le monde entier, unis dans leur engagement et agissant de différentes manières en ce sinistre moment historique. Nous avons notamment organisé une série de webinaires au cours desquels des membres qui travaillent en première ligne dans les pays les plus touchés, tels que l'Italie, la Corée du Sud et le Japon, ont partagé leurs expériences".

"Ils ont identifié à plusieurs reprises la grave pénurie d'équipements de protection individuelle (EPI) pour le personnel qui passe de longues heures en contact direct avec des patients infectés, ainsi que la pénurie de ventilateurs et de fournitures médicales - y compris de désinfectants - comme des obstacles majeurs à la réponse. Ce problème crucial est également souligné par les travailleurs/euses de la santé d'autres pays qui se préparent à lutter contre la transmission de l'infection COVID-19".

"Des mesures extraordinaires sont urgentes pour éviter une tragédie encore plus grande. Je vous invite donc instamment à demander aux États membres de l'OMS de prendre sans délai toutes les initiatives possibles (réquisition, alerte d'urgence ou conversion de la production) pour ordonner aux usines de leur pays de développer la fabrication locale d'EPI et de fournitures médicales".

"L'Espagne a pris l'initiative audacieuse de réquisitionner des hôpitaux privés dans tout le pays. L'Italie et la France ont ordonné aux hôpitaux privés d'accepter et de traiter les patients du COVID 19. C'est une mesure que nous croyons fermement que les pays du monde entier devraient prendre. Les gouvernements doivent faire passer la santé des gens en premier sans discussion. L'ISP appelle à "la santé publique, une fois pour toutes". La campagne "Des travailleurs/seuses protégé/es sauvent des vies" défend fermement cette position".

"Nous sommes conscient/es qu'à ce stade, tout le monde doit se mobiliser pour vaincre la pandémie. Mais comme vous l'avez souligné à juste titre, il ne suffit pas de "jeter de l'argent sur une épidémie et quand elle est terminée, nous l'oublions". Si les dirigeant/es mondiaux continuent dans cette voie, nous serons "dangereusement mal préparés pour la prochaine pandémie". La création d'un système de santé universel pourrait également rester une aspiration jamais atteinte".

26 mars 2020

ISP

Date: 
Vendredi, 27 Mars, 2020

Rubrique: