Point de vue

Une fois de plus, ils ont franchi la ligne rouge !!!

Après les ordonnances de la loi travail qui aujourd’hui, après la sortie des décrets frappent de plein fouet les salariés et les syndicats du privé, le gouvernement continue son massacre en ce qui concerne le service public et les agents !

La parution des décrets en application des ordonnances de la loi travail confirme la justesse de notre opposition à ces textes destructeurs.

En effet, le renvoi à la négociation d’entreprise de dispositions comme le 13ème mois, la prime d’ancienneté, les indemnités pour sujétion particulière, le déroulement de carrière, consacre la disparition progressive de la négociation nationale par branche, et ainsi c’est la destruction programmée du code du travail et des conventions collectives nationales !

La rupture conventionnelle collective est le cadeau fait par le gouvernement au patronat.

En effet, ce dispositif est peu contraignant pour les entreprises et ne comprend pas les garanties pour les salariés que contenaient les plans de sauvegarde de l’emploi.

Et maintenant au tour de la Fonction Publique !

Le gouvernement annonce un « nouveau contrat social » et veut entrainer les organisations syndicales dans l’accompagnement des décisions gouvernementales afin de :

- remanier en profondeur le statut jugé « trop rigide »,

- remettre en cause l’évolution des carrières par l’instauration « d’une rémunération au mérite », c’est à dire l’individualisation,

- supprimer des centaines de milliers d’emplois de fonctionnaires, au travers « d’un plan de départ volontaire »,

- privatiser les missions de service public et recourir plus largement aux contractuels.

ALORS NOUS DISONS NON !

LA LIGNE ROUGE EST FRANCHIE !

Tous mobilisés afin, le 22 mars 2018 lors de la journée de grève, d’actions et de manifestations, de dire au gouvernement CELA SUFFIT !

Et je terminerai en citant La Boétie :

« Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux »

Alors debout et refusons de subir, refusons de perdre ce que nos anciens ont mis des années à obtenir, au prix parfois de leur vie, pour construire ce modèle social républicain auquel nous sommes attachés.

Luttons pour préserver l’avenir de nos enfants et petits enfants !

A la Fédération, on ne lâche rien , nous ne lâcherons rien, nous prendrons toutes nos responsabilités afin d’organiser les actions nécessaires à lutter contre cette politique de destruction menée depuis des années et qui touchent nos établissements hospitaliers, nos collectivités locales et toutes les entreprise des secteurs couverts par notre Fédération.

12 février 2018

Yves KOTTELAT

Secrétaire Général de la Fédération FO

des Services Publics et de Santé