Rompre avec le passé - les droits des femmes sont les droits des travailleurs (cliquer ICI pour intégralité du communiqué)

Déclaration de la FSESP du 8 mars 2019 : À l'occasion de la Journée internationale de la femme, la FSESP se tient fermement aux côtés des femmes et vous demande instamment d'aller de l'avant et de rompre avec le passé. Nous voulons des droits égaux, un salaire égal et une représentation égale.

Une fois encore, en 2018, les tendances de l'emploi ont montré que moins de femmes que d'hommes occupaient un emploi, même si leurs résultats scolaires et leurs qualifications étaient plus élevés. Lorsqu'elles travaillent, les femmes ont tendance à être moins payées. L'écart de rémunération moyen entre les hommes et les femmes dans l'UE est actuellement d'environ 16% et les femmes travaillent souvent dans des secteurs où les salaires sont moins élevés. Ils assument la majeure partie du fardeau des soins, étant plus impliqués que les hommes dans la garde des enfants et des membres plus âgés de la famille. Enfin, à la retraite, ils courent un plus grand risque de pauvreté, l’écart de pension entre hommes et femmes se situant toujours autour de 36%.

C'est insoutenable. Aujourd'hui, à l'occasion de l'anniversaire de la Journée internationale de la femme, les affiliés de la FSESP descendent dans la rue, s'emparant de l'espace public et du discours, pour donner l'impulsion à ce changement qui doit se produire le plus rapidement possible.

Cela ne se termine pas aujourd'hui: le 8 mars, nous célébrons cet anniversaire, la lutte pour l'égalité se poursuit chaque jour, 365 jours par an.

Dans les semaines à venir, en particulier, il y a au moins trois occasions de contribuer à la lutte pour les droits des femmes et l'égalité des sexes. La FSESP appelle tous les affiliés et les citoyens à manifester leur soutien par trois actions concrètes:

1. Partagez notre briefing intitulé «Renforcer les services publics - un double gain pour l'égalité des sexes» et les revendications de la Commission de la condition de la femme de l'ONU, qui se dérouleront la semaine prochaine à New York.Nos messages sont clairs:

Les femmes constituent la majorité de la main-d'œuvre dans de nombreux secteurs de la fonction publique et leur travail doit être valorisé, afin de garantir des conditions de travail décentes. Cela aurait également un impact positif sur la qualité des services fournis et, par conséquent, sur la vie des utilisateurs de la fonction publique - les femmes étant également au premier plan.

Il est indispensable que le renforcement des services publics se réalise dans le respect des valeurs que représentent les services publics: solidarité, accès égal, contrôle démocratique. Seuls les investissements publics financés par une taxation progressive, et non les alternatives basées sur le marché (comme les partenariats public-privé), peuvent aider à réaliser une redistribution qui profite aux femmes, crée des biens publics et offre des salaires et des conditions de travail décents aux femmes travaillant dans le secteur.

2. Répondre à la consultation publique sur l’écart de rémunération entre hommes et femmes et l’égalité de rémunération pour un travail égal ( https://ec.europa.eu/info/law/better-regulation/initiatives/ares-2018-3415794/public-consultation_fr ) Législation de l'UE sur la discrimination salariale liée au genre. Saisissez vos données personnelles et choisissez l'option "Une nouvelle mesure législative est nécessaire au niveau de l'UE" à la question 16. Tout citoyen peut répondre à la consultation, faire entendre sa voix, dire haut et fort que les femmes méritent d'être rémunérées équitablement.Pendant des années, des initiatives non contraignantes ont eu lieu, mais le résultat est que l'égalité n'a pas été atteinte. Certains États membres introduisent des lois sur l’égalité de rémunération au niveau national. Une loi de l’Union européenne couvrirait tous les travailleurs en Europe. 

3. Sortez et votez les 26 et 27 mai pour les élections au Parlement européen . Sortez, votez et votez pour des candidats qui défendent l'égalité des sexes. La présence des femmes aux postes élus est encore faible et la politique est encore une affaire d'hommes. Sortez et votez pour la diversité. Personne ne se sentirait plus fort pour l'égalité que ceux qui ont été discriminés eux-mêmes: votez pour les femmes. La FSESP soutient la campagne de la CES pour les élections au Parlement européen réclamant plus d'égalité des sexes.

8 mars 2019

FSESP

Date: 
Lundi, 11 Mars, 2019

Rubrique: