1er MAi

La pandémie n’a pas eu raison du 1er mai

Aux quatre coins du monde, malgré la pandémie et bien souvent le confinement, d’une manière ou d’une autre, les travailleurs et leurs organisations syndicales ont rappelé ce qu’est véritablement le 1er mai : une journée internationale de solidarité et de lutte pour défendre leurs droits et leurs revendications.

Un 1er mai confiné, mais toujours revendicatif

FO a placé ce 1er mai de crise sanitaire sous le signe de la santé au travail qui doit être considérée comme un droit fondamental. Aperçus dans la presse...

Un 1er mai 2020 aux fenêtres, sur Internet et au travail pour les activités essentielles

De mémoire de syndicaliste, pour qu'un 1er mai se déroule sans rassemblement ou manifestation, il faut remonter aux périodes de guerre. Pour retrouver une situation semblable, il faut donc un sacré fléau...

1er mai 2020 : symbole et réalité de l’engagement syndical

Lorsque l’on est syndicaliste, le 1er mai est un réflexe, tant il est le symbole de l’engagement syndical : la solidarité ouvrière, le refus de l’exploitation, l’aspiration à l’émancipation individuelle et collective, l’action collective et l’internationalisme.