feu

Pour FO-SIS, le retard dans la revalorisation de la prime de feu est inacceptable

Pour toute reconnaissance d’avoir été en première ligne au plus fort de la crise sanitaire, parfois sans moyens de protection adéquats, les pompiers se sont vu refuser la revalorisation de leur prime de feu qui devait être effective avant l’été. Or, Le gouvernement s’y était engagé le 28 janvier dernier, ce qui constituait enfin une réponse à aux soldats du feu qui venaient de mener une grève de huit mois pour l’obtenir.