liberté

Système Si-VIC et liberté de manifester

Force Ouvrière s’associe aux inquiétudes quant à l’utilisation possible du système d’identification unique des informations des victimes (Si-VIC) - qui concerne les victimes d’accidents graves ou d’attentats terroristes et permet de gérer le suivi de la prise en charge hospitalière, l’identification des victimes et la récupération des coordonnées de leurs proches.

La liberté de manifester attaquée mais retoquée !

Revue de presse : Par le biais d’une nouvelle loi anti-casseurs le gouvernement a tenté de s’en prendre à la liberté de manifester pourtant gravée dans le marbre de l’article 10 de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789. Sous prétexte d’État d’urgence des manifestations syndicales avaient déjà été restreintes l’an passé. Le 4 avril, le Conseil constitutionnel a retoqué l’article 3 de cette loi scélérate. Aperçus.