retraites par points

Retraites : FO dépose ses revendications

Lors de sa rencontre lundi soir à Matignon avec le Premier ministre, FO a déposé et présenté ses revendications sur le dossier des retraites. Le document qui a été remis, téléchargeable dans l'espace Presse, est celui-ci :

Retraites : que des raisons légitimes de préparer la grève

« Nos retraites sont en danger, tous concernés », « La retraite par points, c’est non ! », « Le projet de réforme doit être abandonné », « Combattre pour ne rien perdre : tous ensemble défendons nos retraites »… Autant de slogans de FO qui signifient la détermination des travailleurs dans la préparation de la grève à compter du 5 décembre, pour la défense des retraites et l’abandon d’un projet qui remettrait en cause l’ensemble du système de retraite et ses régimes.

Fonction publique : la politique salariale fait mal aux pensions !

Le projet de réforme des retraites appliqué à la Fonction publique viserait à ne plus calculer la pension sur la base du dernier traitement indiciaire détenu durant les six derniers mois d’activité, mais sur l’ensemble de la carrière. Au-delà de constituer une attaque contre le statut général et de menacer le code des pensions civiles et militaires, le projet d’un régime unique par points (qui ne permettrait donc pas de garantir le montant de la pension comme le Statut le prévoit) renvoie aussi à la politique salariale.

FO dit non, un point c’est tout !

La loi instaurant un système universel de retraite par points devra être votée en juillet 2020, a annoncé le Premier ministre le 12 septembre, soulignant qu’il faudra travailler plus longtemps ou subir une baisse des pensions. La confédération FO a immédiatement confirmé sa mobilisation du 21 septembre, une première étape pour défendre le système actuel et ses régimes qui assurent déjà un droit universel à la retraite.

« Je suis opposé au report de l’âge de départ à la retraite »

dixit Yves Veyrier, Secrétaire Général de Force Ouvrière dans son interview du 19 avril sur Sud Radio. « On a mis fin à notre participation à la concertation sur les #retraites. Il y avait un paramètre dont on nous a dit qu’il ne bougerait pas, c’est l’âge légal, 62 ans. Mais si le gouvernement décide dans notre dos... »